ShareX : Capturez vos écrans gratuitement

ShareX est un logiciel gratuit et open source de capture d’écran (pour des screenshots en image) et de screencast et screencap afin d’enregistrer tout ce qui se passe à l’écran (aussi connu sous le nom de capture d’écran vidéo).

Très souvent un contenu audio en narration est également capturé grâce à l’entrée son d’un micro afin de créer des tutoriaux ou d’enregistrer des parties de jeux vidéos commentées.

SHAREX | Windows

interface sharex
Complet et élégant mais surtout très pratique et « astucieux », ShareX a tout pour lui.

Pour Windows mais également pour les utilisateurs de Steam

Si le souhait de faire facilement des captures d’écran en image (des snapshots) est votre besoin, alors ShareX est fait pour vous puisqu’il s’intègre parfaitement à tout l’environnement Windows (et n’est d’ailleurs proposé que sur ce système d’exploitation bien qu’il soit open source et gratuit sous licence GNU General Public License).

Windows embarque pourtant nativement Snipping Tool (l’outil Capture) depuis Windows Vista, mais quand on constate le plein essor des logiciels de capture d’écran, on comprend que cet outil de base est loin d’être suffisant pour les utilisateurs du monde entier.

Pour se démarquer, ShareX est une véritable trousse à outil de capture d’écran ultra-complet tout en proposant également d’enregistrer des GIF animés ou des vidéos de votre écran avec votre micro.

sharex avec steam

 

C’est d’ailleurs cette dernière fonction principale qui intéressera tout particulièrement les joueurs utilisant la plateforme Steam. ShareX est en effet aussi bien proposé sur le Windows Store que sur Steam (gratuitement) afin d’enregistrer vos meilleures parties de jeux, que ce soit pour un débriefing de vos matchs et entraînements ou tout simplement pour montrer au monde entier vos talents !

Le snapshot, le screencap et le screencast pour parler plus jeune !

Un snapshot est un instantané (terme emprunté à la photographie), ce qui en informatique signifie que l’on utilise une méthode différente d’une sauvegarde traditionnelle sur votre système car les données (ce qui s’affiche à votre écran) ne sont copiées sur votre ordinateur qu’au moment où elles sont modifiées sur le système dont on crée l’instantané.

Quand l’on parle de snapshot, on parle littéralement d’une capture d’écran à un instant T pour un simple « instantané » de votre écran qui sera alors produit en image.

Le screencap, contraction de screen (écran) et de capture est le fait d’enregistrer sous forme d’une vidéo ou d’un gif animé ce qui se passe à l’écran.

Le screencast quant à lui est la contraction de screen (écran) et cast (projection) puisqu’en 2004 fut posée la question de trouver un nom à des vidéos d’un tout nouveau genre : les tutoriels en vidéos de logiciels (avec ou sans commentaire audio pour vous guider).

Contrairement à un travail avec de l’instantané pour des tonnes d’images de captures de votre écran, c’est carrément tout ce que vous faites à l’écran et dites en même temps qui sera alors enregistré pour une sortie finale en un fichier vidéo (ou en GIF animés pour les screencasts les plus courts).

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le terme screencast ne désignait donc pas initialement les vidéos des parties des joueurs de jeux-vidéos (ludiques) mais ce nouveau genre de vidéo apparut bien assez tôt sur internet grâce à des logiciels comme ZUploader, ancêtre de ShareX.

exemple d'utilisation de sharex avec fortnite
Enregistrez par exemple des captures vidéo de vos meilleures parties de Fortnite !

 

Concrètement, quels sont les atouts de ShareX ?

  • Avec plus de 20 méthodes de captures (écran complet, fenêtre Windows active, zone de l’écran définie, sélection à la main, etc.), on peut dire qu’il est de loin le plus complet pour des screenshots (snapshot et screencast) sous Windows, et gratuitement
  • Une fois vos captures effectuées, vous pouvez faire d’innombrables retouches rapides pour ajouter des effets ou des filigranes automatiquement ou tout simplement pour ajouter des annotations (gratuitement encore une fois).
  • Il dispose de bien d’autres outils qui peuvent vous servir en d’innombrables occasions lorsque vous travaillez à base de captures d’écran comme un éditeur d’image, une règle pour mesurer en pixel les dimensions de zones de votre écran, une pipette à couleur ou encore un générateur de code QR. Tous ces outils supplémentaires sont gratuits.
  • ShareX permet également de partager vos captures d’écran directement sur le cloud si vous posséder un compte Picasa, Imgur, TinyPic ou Twitter, mais également sur des espaces de stockage distants grâce au protocole FTP ou plus simplement encore une fois dans le cloud avec Dropbox, le tout gratuitement.
  • Il permet d’enregistrer en GIF animé votre écran sans ajouter de filigrane publicitaire car ShareX est un logiciel de capture entièrement gratuit.
  • Nous avons oublié de préciser J que de plus, ShareX est gratuit et sans pub, ce qui accessoirement est un argument de choix en sa faveur par rapport à ses concurrents directs, mais nous n’insistons pas du tout cet avantage !

 

edition simple avec sharex
Éditez vos sorties très rapidement et simplement avec des fonctions de bases.

ShareX : tout un projet open-source

Les plus nostalgiques se souviendront certainement d’un projet et logiciel nommé ZScreen débuté en 2007 et hébergé à l’origine sur SourceForge, le célèbre site centralisant les projets open source.

Si ZScreen est toujours téléchargeable de nos jours, c’est depuis 2010 qu’un projet parallèle nommé ZUploader débuta afin de réécrire le code source de ZScreen depuis le début. C’est ainsi qu’en 2012 toutes les fonctionnalités de ZScreen furent déportées sur ZUploader qui fut par la suite reconditionné et distribué sous le nom de ShareX.

Depuis 2013, le projet ShareX est hébergé sur GitHub.

Les différentes méthodes de captures d’écran de ShareX

ShareX est ce qu’il y a de plus complet dans ses méthodes de captures d’écran au niveau des zones à enregistrer. Contrairement à d’autres logiciels (sharewares payants), ShareX est « intelligent » en sachant exploiter les cadres du système Windows.

Il sait donc faire la distinction entre bien des zones qui peuvent vous intéresser lors de screenshots pour ensuite en retirer le texte, exécuter un QR Code, créer une thumb automatique, etc.

Rien qu’en méthodes de screenshots, vous allez constater l’étendue de ses capacités :

  • Plein écran : pour absolument tout montrer de votre écran (ou de tous vos écrans si vous êtes en mode multi-écrans).
  • Fenêtre active : très pratique pour ne prendre qu’une capture de la fenêtre que vous utilisez ou qui vient de s’afficher comme une fenêtre d’un message d’erreur.
  • Écran actif : dans le cas où vous posséderiez plusieurs moniteurs, vous pouvez prendre une capture rapide de l’un d’entre eux.
menu de sharex
Un menu unique pour retrouver toutes les méthodes capture d’écran de ShareX.
  • Région : vous laisse le choix de sélectionner une région précise et l’on peut dire que ShareX est réellement très « intelligent » pour vous montrer dans un petit encadrement en pointillé ce qu’il est possible de capturer. Que cela soit des fenêtres actives ou tout autre élément, comme ne prendre que « le corps » d’un texte sous Word sans sa règle ou sa barre d’outils, la capture d’écran par l’outil région est ce qu’il y a de plus pratique. Le tester c’est ne plus s’en passer.
  • Région (simple) : l’outil de base de n’importe quel logiciel de capture d’écran pour une sélection à main levée, sans plus d’information contrairement aux autres options de ShareX où l’on peut connaître en temps réel les positions et dimensions des régions sélectionnées ainsi qu’une loupe au pixel prêt pour effectuer une sélection extrêmement précise. Avec l’outil région simple, il n’y a absolument aucune indication, c’est une sélection à main levée des plus basiques… du même niveau que l’outil Capture inclus de base sous les systèmes d’exploitation de Microsoft Windows.
sharex simple et précis
Même en étant le plus simple du monde, on peut être le plus précis possible !
 

  • Région (transparent) : permet de prendre en compte la transparence qui se situerait derrière la fenêtre que vous souhaitez capturer. A noter qu’il y a plus d’options à ce sujet dans ShareX afin d’aller même jusqu’à ajouter un effet d’ombre à vos fenêtres capturées.
  • Dernière Région : si vous souhaitez reprendre une capture d’écran exactement dans la même dimension et position que la screencap précédente.
  • Enregistrement d’écran : c’est tout simplement du screencap et du screencast en enregistrant les mouvements qui seront visibles sur votre écran. Il est bien sûr possible de désactiver la visualisation du pointeur de votre souris, mais le plus intéressant à nos yeux est le fait que vous pouvez également sélectionner un cadre précis puisque ShareX vous proposera par des pointillé les zones qu’il est possible de capturer. Extrêmement pratique donc pour concevoir des tutoriels d’un logiciel précis sans capturer la barre des tâches de Windows par exemple.
enregistrement d'ecran avec sharex
L’enregistrement d’écran demande l‘installation (heureusement automatisée) depuis ShareX de FFmpeg.
  • Enregistrement d’écran (GIF) : même chose que pour l’enregistrement classique mais au format GIF animé et non plus en vidéo. De quoi créer facilement vos petites captures à partager très facilement sur les réseaux sociaux pour devenir un afficionado du contenu viral !
  • Capture avec défilement : cette option est extrêmement intéressante pour les développeurs puisque il s’agit ici de pouvoir capturer une zone qui défilerait très rapidement, comme lors de l’exécution de programmes en lignes de code. ShareX va alors vous permettre de sélectionner la boîte de dialogue ou région à capturer, vous pourrez ensuite lui préciser pendant combien de temps la capture devra durer, combien il devra capturer d’images en ms, si il doit supprimer les images en doublons, etc. Une fois ce travail de capture effectué, ShareX vous présentera le résultat sous forme d’une image unique qui est le montage de tout ce qui aura été enregistré pendant le laps de temps de l’enregistrement. Pour la capture et screenshot de lignes de codes qui défilent, ShareX est tout simplement le meilleur en étant le plus abouti et le plus simple.
  • Capture de texte (OCR) : La reconnaissance optique de caractère (en anglais OCR pour Optical Character Recognition) vous permettra de sélectionner une zone où est contenu du texte afin que ShareX n’en ressorte que le contenu texte qui vous sera ensuite disponible à copier et coller. C’est exactement ce que fait un scanner avec la fonction OCR sauf que ShareX ne le fait pas pour un document papier mais pour votre écran. Pour ce qui et d’une reconnaissance de texte automatique de pages web, il est fiable à 100% et sait s’adapter à des très nombreuses langues (pour les caractères accentués) et reconnait bien évidemment la langue française.
capture automatique avec sharex
Capturez automatiquement le texte de documents PDF, de pages web, etc.
 

  • Capture automatique: par automatique, ShareX entend que vous allez pouvoir planifier des captures d’écran à des intervalles réguliers. Il est possible de choisir de capturer tout l’écran ou alors une région personnalisée.

Bien évidemment, pour toutes ces méthodes de captures d’écran avec ShareX, il est possible d’activer ou de désactiver la visibilité du curseur ou de créer un délai avant capture pour vous laisser le temps d’être bien prêt !

Maintenant que vous savez comment faire des captures avec ShareX, il est temps de voir ce qu’il sait faire de vos captures car sur ce point aussi il est de loin le meilleur du marché en étant le plus pratique et le plus complet.

Que faire de vos screenshots après capture avec ShareX ?

Il ne s’agit que de simples exemples des nombreuses possibilités de ShareX. Il faut savoir qu’il vous est possible de déjà prédéfinir (et ainsi d’automatiser au maximum) ce que ShareX fera des captures avant exportation finale et même après.

  • Ayez le choix des actions à effectuer avec un menu simple et rapide, ou affichez un menu plus complet. Il est évidemment possible de ne rien afficher du tout et de faire ce qui est dit de faire, ShareX est très obéissant quand on l’automatise !
  • Ajoutez des effets d’image et des filigranes automatiquement, ce qui est très pratique par exemple pour insérer vos watermarks avec votre logo sur toutes les captures que vous prenez sans avoir à faire quoi que ce soit d’autre plus tard sur un autre logiciel.
  • Ajoutez encore bien plus d’effets et faites des retouches complètes avant export comme l’arrondi de vos screenshots, ajouter une ombre, etc.

Lorsque ShareX capturera votre écran, vous pourrez alors choisir d’effectuer plusieurs retouches sur votre image avant une sortie finale (l’exportation). Cette liste est susceptible de grandir considérablement dans le temps grâce aux nombreuses mises à jour du logiciel :

  • Ajoutez un arrière-plan (en couleur ou en transparent)
  • Ajoutez des bordures
  • Agrandissez ou rapetissez l’image
  • Arrondissez les bords
  • Lissez les bords
  • Redécoupez
  • Redimensionnez
  • Retournez
  • Passez en monochromie
  • Modifiez le gamma, la saturation, la luminosité, le contraste et plus encore
  • Ajoutez des effets comme du flou, une ombre, une pixellisation, un effet polaroid, et encore plus là aussi
  • Éditez directement après capture votre snapshot avec une petite barre d’outil très pratique et contenant tout ce qu’il faut pour de la retouche facile (cet éditeur d’image interne à ShareX arrive à être plus agréable et complet que Paint sous Windows !).
  • Copier l’image dans le presse papier ou imprimez directement votre contenu capturé, tout est possible.
  • Enregistrez votre image automatiquement ou alors laissez ShareX vous demander quel nom de fichier donner (et où l’enregistrer).
  • Effectuez l’enregistrement de votre image (comme ci-dessus) mais demandez en plus à ShareX de mettre dans le presse papier l’URL (le chemin d’accès à votre disque dur, clé USB, Cloud, etc.) du fichier qui aura été enregistré, ou alors ouvrez directement le dossier où sera enregistré votre fichier.
  • Enregistrez une miniature de cette capture (que vous aurez paramétrée aux dimensions que vous souhaitez pour un résultat personnalisé sur-mesure).
  • Demandez à ShareX de scanner les QR Codes qui pourraient être présents sur votre capture d’écran.
  • Lancez une reconnaissance optique des caractères et retrouvez directement le texte en brut dans votre presse-papier.
  • Retrouvez les options de mise en ligne de votre capture ou mettez directement en ligne ces mêmes captures.

C’est en imbriquant toutes ces options qu’il vous est possible d’arriver à une personnalisation sans limite. Dans un contexte professionnel, ShareX est de loin le meilleur outil de capture d’écran du marché en étant le plus complet et pourtant des plus simples.

Même quelqu’un de peu expérimenté peut arriver très facilement à des résultats qui défient ce qu’il est normalement possible de faire avec des screenshots.

L’automatisation de ces tâches est tout simplement un pas que vous pouvez faire en direction de la programmation puisqu’au final ShareX vous permet de programmer des actions qui découlent de ce qui se passe à l’écran, le tout très simplement (et sans besoin de prendre des cours).

Mais ShareX ne possède pas le terme Share par hasard dans son nom, voyons voir ce qu’il sait faire côté partage justement…

Du screencast pour partager ses captures d’écran

Les gamers (joueurs de jeux vidéo) seront des plus heureux avec ShareX afin de partager automatiquement les screencasts (ou screencaps) des vidéos de leurs écrans, mais cette fonctionnalité fondamentale pour ShareX plaira également aux professionnels qui doivent parfois gérer plusieurs centaines de screenshots par jours et qu’il faut pouvoir partager avec un groupe de travail.

ShareX est réellement conçu dans le sens du partage et cela se ressent jusque dans son nom, « share » signifiant partage. Que l’on soit un professionnel ou un gamer avec des besoins spécifiques pour stocker et partager ses vidéos, tout est prévu.

Envoyez directement vos captures sur des sites de partage d’images

On ne peut nier que notre époque va au partage de médias vidéos ou photographiques, c’est pourquoi ShareX permet de partager immédiatement après capture vos screenshots ou même screencasts. Vous pouvez donc poster (publier) vos captures  d’images sur :

  • Flickr
  • Photobucket
  • Google Photos
  • Twitter
  • me
  • Imgur
  • ImageShack
  • TinyPic
  • Chevereto

Partagez également vos captures textes

Il existe des sites qui permettent également de publier directement du contenu texte, ce qui est idéal lorsque l’on utilise la fonction OCR (reconnaissance optique des caractères). Vous pourrez ainsi retrouver des plateformes du genre telles que :

  • Paste2
  • GitHub Gist
  • Pastebin
  • Pastie
  • uPaste
  • Slexy
  • ee
  • Hastebin
  • OneTimeSecret

Les uploaders de fichiers : le Cloud

Les solutions Cloud sont encore ce qu’il y a de plus pratique pour bénéficier d’espace de stockage sur des serveurs assurant la sécurité de vos données.

Mais le Cloud est également un excellent moyen de pouvoir partager des fichiers en ayant un espace de stockage dédié à un projet par exemple, sachant que l’on peut très bien ensuite y créer sa propre arborescence de dossiers pour bien classer le tout. ShareX supporte les principaux services de Cloud mais également le protocole FTP qui vous permettra alors d’héberger vous-même sur votre ordinateur vos données que vous pourrez retrouver n’importe où dans le monde tant que vous avez une connexion internet (à condition que votre ordinateur reste allumé avec internet bien sûr !).

Nous retrouvons donc :

  • DropBox
  • OneDrive
  • Google Drive
  • Amazon S3
  • Google Cloud Storage
  • Youtube
  • Puush
  • Box
  • Mega
  • Azure Storage
  • OwnCloud
  • MediaFire
  • Gfycat
  • Pushbullet
  • SendSpace
  • tt
  • Hostr
  • Jira
  • Lambda
  • VideoBin
  • Pomf
  • Uguu
  • Seafile
  • Streamable
  • S-ul
  • Lithiio
  • sh
  • Plik

Les gamers pourront donc se régaler de profiter de solutions Cloud qui sont gratuites mais aussi de solutions Cloud réellement conçues pour héberger du contenu vidéo et donc des fichiers très volumineux.

A noter qu’il est également possible d’envoyer vos vidéos directement sur des plateformes comme YouTube, Facebook, Twitter, mais il y a une certaine limite au poids de vos vidéos selon les cas. Pour les GIF animés ou les images, le souci ne se pose alors plus.

Les raccourcisseurs d’URL

Les raccourcisseurs d’URL n’ont d’autre but que de rendre la vie plus facile aux bloggeurs qui pourront ainsi profiter d’URLs (adresse d’une page internet) courtes qui seront faciles à intégrer et même à personnaliser.

Cela permet également pour les bloggeurs et webmasters de pouvoir suivre les statistiques des cliques et donc de savoir quels sont les thèmes qui auront le plus plû aux lecteurs.

Nous retrouvons de nos jours ce type d’URLs raccourcis de partout sur les réseaux sociaux, beaucoup sont gratuits et ShareX en supporte une bonne dizaine :

  • ly
  • com
  • ca
  • gd
  • gd
  • ly
  • net
  • com
  • gp
  • Polr

Gifs animés et réseaux sociaux : une histoire d’amour

Le format vidéo a cet inconvénient de souvent peser très lourd en poids, mais également d’être un peu trop long pour l’attention des utilisateurs des réseaux sociaux qui n’ont en moyenne que 2 à3 secondes pour décider de passer ou non à un autre contenu.

Heureusement, pour faire passer des émotions simplement et rapidement, le (ou la) GIF animé(e) est devenu un sacré standard du net, et il ne s’agit pas d’un phénomène que l’on ne peut qu’attribuer aux plus jeunes d’entre nous.

Que ce soit donc pour distribuer vos GIF animés ou tout autre capture d’écran ou screencast, vous pourrez envoyer votre contenu depuis ShareX sur :

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+ (aujourd’hui réservé qu’aux pro)
  • Pinterest
  • Tumblr
  • LinkedIn
  • VK
  • Reddit
  • StumbleUpon
  • PushBullet
  • Google image search

Des outils de « productivité » pour les webmasters

Sous cette appellation assez étrange se cache en réalité dans ShareX tout plein de petits outils gratuits qui sont bien pratiques et pourraient alléger vos navigateurs si vous avez ajouté des extensions et plugins du genre. Vous pourrez retrouver :

  • Un sélecteur de couleur : Le sélecteur de couleur est en fait une palette très complète afin de choisir une couleur grâce à une représentation spectrale très simple mais terriblement efficace. On peut retrouver également l’outil pipette que nous décrivons tout de suite après.
  • Un sélecteur de couleur de l’écran : C’est tout simplement un outil de « pipette » pour tout savoir de la couleur d’un pixel à l’écran. Retrouvez ainsi les valeurs hexadécimales et RGB  de vos couleurs pour une sélection rapide. Pratique pour les développeurs qui touchent au langage CSS par exemple et encore une fois, cela permettra d’alléger votre navigateur si vous utilisez un plugin, bien que beaucoup proposent déjà des outils de développement.
outil pipett de sharex
Très pratique pour les webmasters, l’outil « pipette » est également disponible depuis cet endroit pour sélectionner la couleur d’un pixel à l’écran en étant aidé d’une loupe.
 

  • Image editor : c’est assez incroyable mais ShareX dispose de son propre éditeur d’image interne comme nous le mentionnons précédemment. C’est la simplicité même et pourtant, il est plus performant que le simple outil de base de Windows.
  • Effets d’image : plutôt qu’un outil, il s’agit plutôt d’un lien vers une des fonctionnalités des plus intéressantes de ShareX qui propose de retoucher ses images en ajoutant des effets comme du flou ou un filigrane. Le côté pratique est qu’il n’y a plus besoin de partir d’une capture d’écran car l’on peut aussi partir depuis une image existante. A noter qu’ajouter des effets sous ShareX est tellement simple par rapport à Photoshop ou à GIMP (et pour des résultats identiques) que vous risquez bien de ne plus utiliser que ShareX !
  • Vérifier un hash : un hash est une « signature informatique » qui permet de vérifier l’authenticité d’un fichier qui vous aura été transmis (le plus typiquement depuis internet). Lorsque vous téléchargez par exemple un logiciel, bien souvent il vous est proposé un fichier hash (en .md5 par exemple), c’est-à-dire cette fameuse signature (ou « empreinte » pour être plus exact), qui subira un checksum, c’est-à-dire la somme de contrôles de votre fichier pour voir si celui-ci n’aurait pas été altéré ou corrompu. ShareX propose les types de hash :
  • MD5
  • CRC32
  • SHA-1
  • SHA-256
  • SHA-384
  • SHA-512
  • RIPMD-160
  • Changeur de DNS : comme son nom l’indique, vous pourrez modifier les paramètres DNS de votre carte réseau pour spécifier vos propres adresses IP. Il vous sera demandé d’accorder le droit administrateur Windows pour effectuer cette manipulation système.
  • QR Code : ShareX sait également utiliser les QR Codes qui peuvent apparaitre à l’écran lors de vos captures. Mais ShareX ne fait pas que cela puisqu’il sait également générer des QR Code de lui-même. Cela est donc très pratique pour créer vos liens vers vos pages internet ou vos comptes de réseaux sociaux.

 

qr code avec sharex
Générez un QR Code très simplement grâce à cet outil capable de les lire à l’écran (depuis une de vos photos prises depuis votre appareil photo numérique par exemple)
 

  • Règle : contrairement aux simples plugins de règles pour les navigateurs ou avec les outils de développement inclus dedans, cette règle est bien plus intelligente en vous permettant bien évidemment de faire vos relevés à main levée bien qu’il y a fort à parier pour que ShareX puisse vous trouver les valeurs que vous souhaitez de lui-même en passant tout simplement le curseur de votre souris à l’endroit où vous souhaitez prendre votre mesure. Il sait reconnaître très efficacement les cadres, ce qui est extrêmement pratique encore une fois et bien plus évolué que ce qui existe gratuitement pour les navigateurs ou dans d’autres logiciels de captures d’écrans (même payants !).
  • Indexeur de dossier : envie de tout savoir de l’arborescence d’un dossier pour en connaître ses dossiers et fichiers, leurs extensions ainsi que leurs tailles, tout cela en une liste et non en navigant dedans ? C’est ce que propose cet outil extrêmement pratique pour pouvoir retrouver un fichier dont vous ne vous souviendrez plus du nom, mais également encore une fois dans le cadre de vos captures pour par exemple insérer cette information dans un tuto afin d’indiquer le contenu d’un dossier d’installation. Vous pouvez récupérer ce contenu sous forme d’un fichier HTML, la génération se fera depuis com qui vous demandera simplement de valider que vous n’êtes pas un robot grâce à un code Captcha à renseigner.
  • Combineur d’images : cet outil est encore une fois des plus pratique puisqu’il vous permettra d’aligner à l’horizontal ou à la verticale deux image pour les sortir en une seule. C’est tout simplement l’idéal dans le cas où vous aurez par exemple fait une capture d’un cadre puis une autre capture du cadre suivant qui était séparé par une publicité, et de recoller le tout !
  • Générateur de miniatures d’image : tant qu’à proposer un logiciel de retouche et des outils de développement pour les webmasters, autant proposer un générateur de miniatures (des thumbs) qui est très facilement paramétrable en longueur et largeur de pixels.

genrateur miniature de video

  • Générateur de miniatures de vidéo : cette outil est tout simplement ce qui se fait de plus efficace dans le domaine en étant le plus simple. Malheureusement, il va vous falloir parler un peu anglais mais cela est très facilement compréhensible avec de la logique. Nous vous donnons l’ordre de marche avec un exemple précis :
  • Précisez le dossier où vont sortir vos thumbs de vidéo
  • Précisez le format (PNG, GPEG, GIF, BMP ou TIFF)
  • Indiquez le nombre de thumbs à faire
  • Le suffixe est ce qui se trouvera avant les numéros de vidéos dans leurs noms
  • Vous pouvez demander à faire des thumbs aléatoirement dans la vidéo
  • Uploadez (enregistrez) vos captures, travaillez-les sous ShareX ou encore ouvrez à la suite de la capture le dossier de sortie où sera le fichier final
  • Vous pouvez combiner toutes vos thumbs en 1 une image unique, tous les paramètres par la suite sont la mise en page de cette image de résultat
  • Vous pouvez sinon (comme dans l’exemple ci-dessus) laisser « CombineScreenshots» à False pour avoir les 15 images thumbs de la vidéo (dans Thumbnails) dans le dossier spécifié (D:\Partage\cv dans cet exemple toujours)
  • Twitter un message : puisque ShareX sait envoyer vos screenshots et autres screencaps sur Twitter, il a été décidé d’ajouter un petit outil pour tout simplement envoyer un tweet via ShareX que vous aurez paramétré précédemment pour se connecter automatiquement sans vous le demander à nouveau.
  • Test d’écran : cet outil permet de dépanner ou de régler les paramétrages d’un moniteur d’ordinateur. Les paramétrages ne se feront pas depuis ShareX bien évidemment, mais ce dernier peut servir d’étalon pour échantillonner vos couleurs et ainsi parvenir à des paramétrages très précis pour de meilleures productions et représentations visuelles.
le meileur logiciel de capture d'écran
De très loin le meilleur pour adapter l’univers de la capture d’écran à son époque…

De loin le plus complet en capture d’écran

On ne peut nier le fait que ShareX est bien le logiciel gratuit de capture d’écran le plus complet en fournissant bien plus que ce qu’il devrait faire. Cette volonté de coller au maximum à la réalité de la capture d’écran dans notre monde actuel est le moteur principal de ce projet open source.

Le temps où la capture d’écran se cantonnait à un simple appui sur la touche Print Screen de son clavier puis faire la combinaison de touches Ctrl+V dans un éditeur d’image est révolu puisque tout est automatisable avec ShareX.

Aujourd’hui, la capture se fait également en direct avec de l’animé ou carrément avec vos commentaires audio en simultané. Cette utilisation colle parfaitement aux gamers qui aiment faire des screencaps de leurs parties, tout comme ceux qui font des screencasts sur des plateformes comme Youtube.

Un soin tout particulier a été apporté à la palette d’outils qui peuvent être essentiels aux webmasters tout en évitant d’avoir à télécharger des logiciels spécifiques pour des thumbs, d’autres pour la retouche d’image basique, etc.

De plus, la plupart des logiciels de screencap sont habituellement « gratuits mais limités », c’est-à-dire que vous vous retrouverez le plus souvent avec un filigrane au nom du logiciel qui se fait sur votre dos une petite autopromotion gratuite en échange de l’utilisation de leur produit.

Vous éviterez ce problème avec ShareX qui est et restera gratuit quoi qu’il arrive, et surtout sans publicité ou filigrane sur les GIFs animés ou vidéos de capture d’écran.

La possibilité de pouvoir travailler en workflow avec ShareX est des plus intéressantes pour les plus expérimentés car le champ des possibilités est alors sans limite.

Il est possible de capturer ce qui est à l’écran avec un traitement OCR pour en reconnaitre ce qui est écrit et même d’exécuter un autre logiciel avec ses propres paramètres pour traiter la capture de texte ainsi faite.

Quel que soit votre type d’utilisation, de la plus simple à la plus complexe, ShareX ne vous laissera pas tomber car tout est possible dès lors qu’il s’agit de captures d’écran, du traitement qui en sera fait avant sortie et même après sortie.

Avec l’habitude, vous abandonnerez même bien d’autres logiciels pour faire vos traitements d’images directement à-même ShareX. Pour en profiter gratuitement, cela se passe sur notre site !

SHAREX | Windows